LA VOCATION DE L’EUROPE

 VOCATION HISTORIQUE

L’Europe en revient à la philosophie de son origine celtique : une seule nécessité fait force

de loi et bonne autorité :

« LA NÉCESSITÉ UNIQUE, LE TRÉPAS, PÈRE DE LA DOULEUR,RIEN D’AUTRE, RIEN DE PLUS » ( Barzaz Breizh) Et personne ne l’a oublié, même si la foi en un Dieu plus fort que la mort a jeté un voile sur cette nécessité unique et première, qui reste la condition d’un travail fraternel pour faire TRIOMPHER LA VIE D’où découle

La VOCATION DE L’EUROPE :

LA PAIX

(En raison des deux dernières guerres mondiales)

- VOCATION SCIENTIFIQUE

La Vocation scientifique en Europe commence avec l’élaboration du calendrier celtique découvert à Coligny, à la suite du travail plusieurs fois millénaire de l’époque mégalithique : Dolmen, Menhir, Peulvan, alignements de pierres levées, tracent sur terre la route des astres dans le ciel et finissent par recueillir au fond de temples de Stonehenge et de Gavrinis, les rayons du soleil aux solstices et aux équinoxes. (Ce long travail ne pouvait être accompli que dans les zones tempérées du globe terrestre qui produisent des saisons et des différences notables dans la longueur des jours et des nuits)

Cet esprit scientifique, un temps obscurci au Moyen âge, a fini par renaître vigoureusement au siècle des lumières et a explosé de manière exponentielle jusqu’à nos jours. Les Européens restés en Europe et les Européens émigrés aux Amériques ont fait explosé les progrès scientifiques et techniques. La découverte du « Boson » au CERN par messieurs Higgs Brout et Englert montre que l’esprit scientifique reste une donnée princeps millénaire de L’Europe

 

 

 

 

 

 

Colette TRUBLETCommentaire