F.Fillon

Mardi 7 Février 2017

 

Mes chers Compatriotes … non,

Mes chers Concitoyens … Non,

Ça fait trop de cons, moi y comprise.

Donc, Mes chers Co-électeurs

Voilà, j’y suis.

Que pensez-vous de Monsieur François Fillon? Il a le physique de l’emploi pour représenter notre République monarchique ou notre Monarchie républicaine, comme on veut. D’ailleurs les interviewer(s) qui interrogent les dames qui le suivent dans ses meetings le trouvent rassurant pour ne pas dire séduisant. Le séducteur le plus en vue étant Monsieur Emmanuel Macron. Quand aux hommes de ces dames, ils apprécient en Monsieur François Fillon l’étoffe d’un vrai chef aux allures de Monarque qui va savoir dompter les vents contraires et les esprits révolutionnaires.

Donc Monsieur Fillon est sincère et honnête. Il ne sera pas condamné pour avoir su profiter du système, à fond.

Et d’abord qui le paie, lui et ses co-lègues, sinon vous et moi, mes chers co-électeurs et contribuables (pour le coup très con-s). Et qui décide du montant de leurs diverses rémunérations ?

Lui et ses co-élus bien sûr. Et si nous, mes chers co-électeurs, n’avons ni le goût ni le temps de nous en préoccuper et encore moins d’y réfléchir nous allons être plumés par nos élus les plus honnêtes.

C’est de la faute au système. Les élus de carrière, qui ont fait métier de gouverner ont intérêt à s’y maintenir. C’est ce qui les enrichit au-delà de les nourrir. Ils ne vont pas facilement lâcher la poule aux oeufs d’or …

Donc c’est le système en place qui est à revoir.

Le système est érigé sur le mécanisme puissant du « con-flit d’intérêts » Vous n’avez pas le temps d’y réfléchir ? Moi j’ai mis longtemps à me poser la question : Pas le temps, autre chose de plus intéressant à faire. Mais là, il y a urgence.

La pauvreté gagne du terrain, elle menace les classes moyennes dans des proportions inquiétantes ; on dit qu’un quart de la population française est en danger. On dit que c’est la même chose dans toute l’Europe et que certains comme les Grecs ont déjà payé le prix fort.

D’autre part le pillage des richesses mondiales produit des catastrophes écologiques que les financiers et les milliardaires ne prennent pas assez en considération.

Vu d’en bas, de vous, de moi, chers co-électeurs, nous allons devoir réfléchir à ce système. Le conflit d’intérêt gouverne le monde. Chaque profiteur y est juge et partie. L’élu vote le montant de son salaire, le financier délègue des représentants près des élus qui votent des lois qui protègent leurs bénéfices et ainsi va le monde. C’est un système protégé par la loi. Et Monsieur Fillon a été « honnête » à l’intérieur d’un système nuisible à un quart de la population française … en attendant mieux.

Et si mon raisonnement est faux qu’on me le dise ! J’essaierai de ne pas me laisser enfumer dans un raisonnement bien huilé à l’intérieur d’un système qui a aveuglé Monsieur Fillon au point d’avoir été sourd à la souffrance et à la misère de ses Co-Citoyens ; et ceux-là ne sont pas plus cons que ça, finalement, puisque voilà qu’ils protestent, un peu à tord et à travers pour l’instant mais la résistance s’organise et des idées nouvelles fusent à partir d’expériences vécues, depuis un moment déjà, en marge du système. Je pense au mouvement « colibri » dans lequel chacun fait sa part et je pense à tous ceux qui s’approprient les technologies nouvelles, ce qui facilite une démocratie de proximité.

Bien sincèrement

Colette Trublet

Colette TRUBLETCommentaire