QUE VOULONS-NOUS ?

Quel système mettre en place pour arriver à refonder l’organisation politique de nos sociétés composées de peuples historiquement définis ?

Je propose de rassembler les esprits en Europe sur la grande idée qui travaille en sourdine chez nous depuis les époques les plus lointaines, en dépit de tous nos heurts et malheurs : LA PAIX.

Les deux dernières guerres mondiales, idéologiques, et financières bien sûr, nous ont laminés au point que nous en revenons à nos fondamentaux :

Et c’est la Paix qui nous guide.  La PAIX est la vocation de l’Europe Ensuite, que les frontières des uns garantissent celles des autres, de l’Oural à l’Atlantique, suivant l’héritage celtique de nos aïeux à tous, des nomades qui se sont sédentarisés. Ce n’est pas parce que le système hiérarchisé a été mis en place par les religions du livre et les empereurs romains, que nous avons perdu de vue notre héritage démocratique celtique et grec.

Souvenons-nous avec les Celtes de la NÉCESSITÉ UNIQUE qu’est la mort pour y appuyer notre soif de FRATERNITÉ UNIVERSELLE dans le respect de toutes nos différences, riches des aventures et mésaventures de chacun de nos peuples.

Nous, Européens, nos mégalithes (une projection sur terre de la route des étoiles dans le ciel, étudiée par des générations durant plusieurs millénaires et dont nous sommes les héritiers) et le calendrier celtique découvert à Coligny nous relient au monde et à l’univers plus, ou au moins autant, que les religions du livre.

En France, et pour faire grille, modèle, expérimentation, il faut laisser les vieux peuples de l’hexagone réinvestir leurs sources et leurs contours, il faut permettre leur repersonnalisation, langues et cultures spécifiques auxquelles nous renvoient la mondialisation, puisqu’en fin de compte, on ne peut vivre que dans un seul endroit à la fois.

Et encore une fois il faut que les frontières des uns garantissent celles des autres. Ainsi réassurés d’être ensemble, nous pourrons tous fraterniser de proche en proche et nous ouvrir au plus lointain, en sécurité dans des sabots bien adaptés à nos pieds et à nos besoins.

Nous voulons pouvoir transmette et parfaire notre héritage celtique : LA FRATERNITÉ DE LA CONDITION HUMAINE FACE À LA MORT. POUR QUE TRIOMPHE LA VIE