Mercredi 3 Mai 2017

Les commentaires restent indigents. Emmanuel Macron semble tenir ses promesses quant à ne pas accueillir les crocodiles et éléphants ni les autres élus professionnels de la politique balayés au premier tour. S’ils veulent le rejoindre ils devront démissionner de leurs partis.

Mais … ils ne nous ont pas habitués à leur sincérité ; pas de raison de les croire sur parole. …

La recomposition de l’assemblée passe par de nouveaux visages. Le projet semble tenir la marée…

Le spectre des conflits d’intérêt n’est pas écarté pour autant. J’attends le débat de ce soir.

Un certain « girondisme » libérant les provinces du joug parisien va-t-il être levé ?

La méfiance règne !