Celte Que J'aime est  

un blog destiné à parler de tout à la manière bretonne, celtique et donc, ultimement européenne. Mon petit fils dès cinq ans m’avait dit « Hein, Mamie, nous les bretons, on est obligés de défendre notre paysage avec l’idée française ». C’est ce que ce blog propose.

Comme on ne peut vivre que dans un seul endroit à la fois, dans un seul corps à la fois, et comme on n’a qu’une vie, sans doute, autant oser en parler, en toute modestie.

La clé de voûte, selon la philosophie celtique c’est la mort, la même pour tous et tous sans exception. La fraternité universelle répond à la mort. La parole qui s’échappe de nous a parfum d’immortalité, puisqu’elle échappe à notre mort.

Savons-nous bien ce que nous disons quand nous parlons ?

Ainsi « Celte que j’aime » a vocation à rencontrer et Buddha et Confucius, Isis d’Egypte et les religions du livre, les sages d’Afrique, les animistes des premières civilisations auxquels la découverte de la particule – immortelle – le boson - qui constitue tout ce qui existe toujours et partout – semble vouloir donner raison.

Tant il est vrai que l’un, quiconque, chemine vers le tout à la fois semblable et différent des autres. Et sur un même arbre aucune feuille n’est semblable à une autre.